Accueil

FSP «Appui au programme EMPRES criquet pèlerin en région occidentale pour l’amélioration de la prévention et de la gestion des crises acridiennes »

Date de mise à jour : 22 novembre 2016

La communauté internationale, par le biais de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a investi, depuis les années 1960, beaucoup de moyens humains et matériels dans la lutte contre les invasions du Criquet pèlerin et dans sa surveillance, notamment au Maghreb et en Afrique de l’Ouest, ainsi que sur le pourtour de la Mer rouge.

En Afrique occidentale, depuis la dernière invasion (2003-2005) la FAO et ses commissions régionales ont décidé de développer, au travers du programme EMPRES (EMergency PREvention System  et sa déclinaison en Région Occidentale, EMPRES-RO) une stratégie de lutte préventive basée sur une surveillance constante des zones de reproduction des criquets et des interventions précoces au moment des premiers regroupements. Cette stratégie permet d’intervenir précocement, à condition cependant que les zones de reproduction soient accessibles en termes de géographie mais surtout de sécurité,  et que les pays du programme possèdent des dispositifs fonctionnels de lutte préventive, en termes de moyens de prospection et de traitements. La France, par l’intermédiaire d’un FSP (Fond de Solidarité Prioritaire) est un des principaux bailleurs du projet EMPRES.

Plus spécifiquement les objectifs du projet sont les suivants :

  • Renforcer les capacités de maîtrise d’ouvrage des acteurs de la lutte préventive ;
  • Définir et renforcer les capacités de préparation, réaction et gestion de l’urgence ;
  • Préparer un cadre global de gouvernance et de financement de la lutte antiacridienne sur le long terme, par un travail de clarification institutionnelle et une définition des mécanismes financiers à mettre en place.

Dans ce cadre, la contribution de l’équipe acridologie du Cirad consiste notamment en :

  • La réalisation d’une florule des biotopes du criquet pèlerin ;
  • L’élaboration d’un système de veille des dispositifs nationaux de lutte préventive pour la région occidentale (base de données interactive géo référencée et accessible via internet aux centres antiacridiens des 10 pays de la région et à la Commission Régionale de la FAO en Région Occidentale (CLCPRO).
  • L’apport d’une expertise en gestion du risque acridien et sur les aspects institutionnels de la lutte antiacridienne.
  • Le montage de projets de recherche (télédétection, génétique des populations, SIG de gestion du risque, etc.), en collaboration avec  diverses universités étrangères (USA, Australie…

L’équipe acridologie du Cirad participe aussi au comité de pilotage du projet.

Durée : 2008- 2012

Financement

MAEE, France

Partenaires

  • ANLA (Agence Nationale de lutte antiacridienne) Tchad
  • CLCPRO (Commission FAO de lutte antiacridienne en région occidentale)
  • CNAA, Centre national antiacridien, Maroc
  • CNLA (Centre national de lutte antiacridienne), Mauritanie et Niger
  • UNLAs (Unités Nationales de Lutte antiacridienne) Algérie, Libye, Sénégal
  • CNLCP (Centre National de lutte contre le Criquet pèlerin) Mali
  • FAO (Groupe acridien, AGPP, FAO, Rome)

5 octobre 2012

Date de mise à jour : 22 novembre 2016

Cookies de suivi acceptés