Accueil

Mali

Date de mise à jour : 22 novembre 2016

Le Mali à traversé en 2012-2013 une crise politico-militaire grave et les chercheurs expatriés ont dû migrer pour leur sécurité dans les pays voisins ou à Montpellier. Cependant, les activités de recherche se poursuivent grâce en particulier aux réseaux créés depuis plusieurs années avec les partenaires nationaux.

Dispositifs de recherche et d'enseignement en partenariat

  • Intensification écologique et conception des innovations dans les systèmes agro-sylvo-pastoraux de l'Afrique de l'Ouest (ASAP ), travaillant sur le Mali, le Burkina Faso et la Cote d'Ivoire.
  • Systèmes d'information spatialisé, territoires et observatoires et Afrique de l'Ouest (Sisto), dont les activités sur la sécurité alimentaire concernent pour l'instant le Niger, le Burkina Faso, le Mali, et le Sénégal

Principaux domaines d'intervention

  • Les travaux engagés sur la production de lait au Mali se poursuivent en partenariat avec les collègues du Sénégal.
  • L'approche raisonnée de la culture du cotonnier doit prochainement faire l'objet d'une thèse d'un chercheur malien de l'IER.
  • Les travaux sur la génétique du sorgho continuent grâce à une action triangulaire CIRAD- ICRISAT et INERA avec un chercheur  basé au Burkina Faso.
  • Enfin les questions de gestion de l'eau dans le delta intérieur du fleuve Niger avec des collègues de l'IER-Niono et de Nieta-Conseil.

377 jours de mission d'appui et de partenariat ont été comptabilisés dans le sens France-Mali en 2011 ; 184 dans les 6 premiers mois de 2012 et 92 jours de mission en 2013. Ce décompte ne tient pas compte du flux inverse des chercheurs Maliens qui se rendent à Montpellier et dans les pays voisins dans le cadre de leurs activités. Il est à noter une aide précieuse des autorités diplomatiques françaises pour favoriser ces échanges.

En conclusion dire que la crise n'a pas affecté les programmes de recherche serait un abus de langage, mais elle ne les a pas interrompus, cette adversité a renforcé les liens d'amitiés entre les chercheurs, permis la mise en place de partenariats solide et cohérents et de ce fait, tout peut reprendre à un rythme soutenu dès que ce pays aura retrouvé sa sérénité.

Principaux partenaires

  • Institut d'Economie Rurale (IER)
  • Centre National de la Recherche Agricole du Mali (CNRA-Mali)
  • Laboratoire Central Vétérinaire (LCV)
  • Université de Bamako
  • International Crop Research Institute for the Semi-arid Tropics (CGIAR-ICRISAT)
  • Institut du Sahel (CILSS-INSAH)

Date de mise à jour : 22 novembre 2016

Cookies de suivi acceptés