Accueil

Côte d'Ivoire

Date de mise à jour : 10 avril 2017

La Côte d’Ivoire sort progressivement d’une crise politico-militaire grave, qui l’a isolée de la communauté internationale pendant plus de 10 ans. Mais les relations entre chercheurs ne se sont jamais interrompues et le Cirad a maintenu ouvert son bureau à Abidjan.

Le Cirad travaillait traditionnellement jusqu'en 2002 de façon bilatérale sous forme de Programmes d'intérêt commun (PIC) avec son partenaire historique le CNRA, mais l'avènement des Dispositifs de recherche et d'enseignement en partenariat incluant les Universités, les écoles d'Ingénieurs, les centres de recherche régionaux a entrainé un  élargissement de la gamme de ses partenaires et de nouvelles méthodes de travail.

Principaux domaines d'intervention

Ainsi le nombre de doctorants ivoiriens accueilli à Montpellier est passé ces dernières années à 12 par an, des formations ont été assurées sur place (rédaction scientifique, gestion de projet, etc.) et des activités de recherche en partenariat ont été conduites pendant toute la période difficile :

  • Mise en œuvre des techniques d'ultrafiltration permettant de purifier des substances traditionnelles. Ces activités de recherche ont associé l'Université de Cocody (actuellement Université Félix Houphouët-Boigny), l'Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro, une ONG locale et le Cirad ; et elles ont permis de mettre au point des méthodes d'extraction utilisables par les PME locales.
  • Cacao : suivi de l'économie du cacao et des exploitations ; problème de la certification ; génétique du cacaoyer, etc.
  • Cocotier : animation du réseau Cogent, appui à la production de semences, séquençage.
  • Coton : état des lieux de la filière, suivi du projet de restructuration du dispositif de classement de la fibre.
  • Ananas : appui à la filière.
  • Palmier à huile, petits producteurs et grandes plantations industrielles.
  • Hévéa : suivi de plantations.

Des contacts ont été établis concernant les bioénergies, gestion de la biomasse, etc. La création d'un dispositif de recherche en partenariat sur la bioénergie associant le 2IE, l'INP-HB, les universités Félix Houphouët-Boigny et Nanguy‑Abrogoua et le Cirad est à l'étude.

Principaux partenaires 

  • Centre national pour la recherche agronomique (CNRA), Côte d'Ivoire
  • Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro
  • Université Félix Houphouët-Boigny à Abidjan
  • Université Nanguy-Abrogoua à Adjamé
  • Université Alasanne Ouattara à Bouaké
  • Université Péléforo Gbon Coulibaly à Korhogo
  • Centre du Riz pour l'Afrique (CGIAR – AfricaRice)
  • Fond interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricole (FIRCA)

Date de mise à jour : 10 avril 2017

Cookies de suivi acceptés