Accueil

Visite d’une délégation de l’Institut national polytechnique – Houphouët-Boigny (INP-HB) de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire) à Montpellier

Une délégation de l’INP-HB – Institut national polytechnique – Houphouët-Boigny – de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire), conduite par le docteur Koffi N’GUESSAN, son directeur général, s’est rendue du 26 au 29 mars dernier à Montpellier à la rencontre de plusieurs institutions.

Une délégation de l’INP-HB – Institut national polytechnique – Houphouët-Boigny – de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire) s’est rendue du 26 au 29 mars dernier à Montpellier à la rencontre de plusieurs institutions. Elle était conduite par le docteur Koffi N’GUESSAN, son directeur général, et composée des docteurs Siaka KONE, directeur de l’Ecole supérieure d’Agronomie (ESA), et Augustin ADIMA, Conseiller du DG, spécialiste du génie chimique et de l’agroalimentaire. Elle a invité à l’organiser le docteur Patrice GRIMAUD, directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest – Forêt et zone humide.

Cette mission s’est faite après que l’INP-HB a reçu en ses locaux la visite du Vice-Président de la Banque mondiale pour l’Afrique subsaharienne, le docteur Makhtar DIOP, annonciatrice de financements orientés vers le montage d’un programme en recherche et formation qui devrait associer l’INP-HB à Montpellier SupAgro et au Cirad, vers la création d’une chaire cacao pour la Côte d‘Ivoire et le Ghana, ainsi que vers la mise en place d’un enseignement en master dédié au foncier rural dispensé par l’ESA.

L’INP-HB a profité de ce déplacement pour renforcer ses liens avec ses partenaires dans le domaine de l’agriculture. Ainsi, une réunion de travail s’est tenue à l’Institut des Régions chaudes de Montpellier SupAgro, en charge de la révision du système éducatif de l’ESA dans le cadre de la première phase du C2D (Contrat de Développement et de Désendettement). De même, plusieurs rencontres ont eu lieu sur les sites de Lavalette et de Baillarguet avec différentes unités du Cirad, qui a affecté deux agents dans cette même école d’agronomie : François Ruf, de l’UMR Innovation, sur la durabilité de la filière cacao, et Bruno Hérault, de l’Unité Forêts et Sociétés, écologue forestier.

Au cours de ce séjour, une réunion au siège d’Agropolis international a également été l’occasion de préciser les attentes de l’INP-HB vis-à-vis du Programme FAST-Dev (Forum africain des sciences et technologies pour le développement) du Groupe interacadémique pour le Développement, lancé lors du SARA  (Salon de l'Agriculture et des Ressources animales) en novembre 2017 et qui pourrait être poursuivi dans un partenariat avec le Cirad.

Les relations de l’INP-HB avec des établissements d’enseignement supérieur français s’inscrivent pleinement dans le projet de création d’un hub sur l’éducation en Côte d’Ivoire. La délégation a pu se rendre compte du succès du parcours double-diplômant entre l’INP-HB et Montpellier SupAgro en rencontrant les élèves ingénieurs de l'ESA présents à Montpellier. Cette visite a été l’occasion pour le DG de l’INP-HB de réaffirmer sa volonté auprès du docteur Anne-Lucie WACK, directrice générale de Montpellier SupAgro, d’intégrer à terme la Conférence des grandes écoles qu’elle préside.

Publiée : 05/04/2018

Cookies de suivi acceptés