Accueil

Quelles sont les tendances à long terme de la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest, quels sont les défis de demain et les leviers d’action pour les politiques publiques ?

Date de mise à jour : 24 avril 2017

L’insécurité alimentaire affecte les populations vulnérables, rurales comme urbaines. Elle est liée à de multiples facteurs, qui touchent la production agricole, le fonctionnement des marchés, les revenus des consommateurs, les pratiques de consommation, etc. L’analyse des dynamiques à long terme de ces facteurs, la compréhension du comportement des acteurs et l’identification des défis futurs sont indispensables pour venir en appui aux politiques de sécurité alimentaire et aller au-delà de la gestion des crises alimentaires.

Objectifs

L'objectif est de produire, organiser et diffuser une information pertinente «utile, utilisable et utilisée» sur les dynamiques territoriales et régionales pour mieux caractériser, analyser les phénomènes et informer les décideurs. La dimension stratégique est affirmée.

Dans l’espace régional ouest africain l'information doit permettre de :

  • Réfléchir aux conditions de la sécurité alimentaire dans l’espace ouest‐africain, et en particulier aux relations insécurité foncière/insécurité alimentaire, et aux démarches, méthodes et outils pour les caractériser et les mesurer.
  • Appliquer et développer les méthodes et les outils de gestion et de partage d’information (méthode participative Co‐obs) nécessaires à l’amélioration des systèmes d’information et à la mise en place d’observatoires.
  • Développer des capacités d’expertises durables en gestion de l’information spatialisée grâce à des accords partenariaux dans le cadre d'un réseau de compétences publics/privés et la réalisation de formations dans les pays de la région.

Localisation

Burkina Faso et espace ouest-africain (17 pays de l’espace CILSS/CEDEAO/UEMOA).

Sisto est un dispositif de coopération de recherche/développement/formation sur les méthodes d'informations spatialisées appliquées à la sécurité alimentaire des territoires des pays de l’Afrique de l’Ouest sahélienne (Mali, Burkina Faso, Sénégal principalement et Niger, Tchad, accessoirement). Il pourra être élargi au fur et à mesure du développement des activités à la zone soudanienne et à l’ensemble de l’espace ouest‐africain dans lequel les politiques agricoles et environnementales régionales se mettent en place (espace UEMOA et espace CEDEAO).

Thèmes de recherche

  • Etudes sur les dynamiques territoriales pour déterminer les pressions sur les ressources et les capacités productives des systèmes de production.
  • Prévisions des récoltes, à la fois sur l'estimation des superficies et des rendements agricoles.
  • Analyse des dynamiques de production et de consommation à long terme.
  • Intégration des systèmes de production, de leur évolution et de leur capacité d’adaptation.
  • Accompagnement des politiques publiques et suivi des marchés et filières.

 Partenaires

Burkina Faso

  • Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques au Burkina Faso
  • Institut supérieur d’études spatiales et des télécommunications (Isestel), Ouagadougou, Burkina Faso.
  • Université Prof. Joseph Ki-Zerbo Ouagadougou I, Burkina Faso.
  • Institut de l’environnement de recherches agricoles (Inera), Burkina Faso.

Mali

  • Institut d’Economie Rurale (IER), Bamako, Mali.
  • Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako (USSGB), Mali.

Niger

  • Institut national de la recherche agronomique du Niger (Inran).

Afrique de l’Ouest

  • Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (Cilss), Ouagadougou, Burkina Faso.

France

  • La recherche agronomique pour le développement (Cirad).

Date de mise à jour : 24 avril 2017

Cookies de suivi acceptés